Avec toi, sans toit

2642 jours de voyage au total... - 26.635 km parcourus - Rentrée en France depuis le 7 juillet 2012...
Rendez-vous le 15 décembre 2012
au Zazou Bar,
33, place de l'Albinque, 81100, Castres
!!! ;-)

Galeries photos

Partager

Une image valant mieux qu'un long discours, vous trouverez ici une sélection des clichés réalisés au cours de mon périple...

Galerie photos Mes p'ti bouchons de l'école :-) - (1 photos)


Galerie photos GUATEMALA - Antigua - La ville au quotidien..... - (38 photos)

GUATEMALA - Antigua - La ville au quotidien..... Pays : Guatemala
Ville : Antigua
Altitude : 1.500 m
Habitants : Los Antigüeños/as
Population : 42.000 hab
Monnaie : le quetzal (1 € = 10 Q)


Au cœur de la vallée de Panchoy, dans le département de Sacatepéquez, entourée de trois volcans (l'Acatenango 3976m, le Fuego 3763m et l'Agua 3750m), Antigua la belle coloniale s'appelait à sa création, en 1542, "Santiago de los Caballeros".

Ancienne capitale de l'Amérique Centrale, ou plutôt du royaume du Guatemala qui s'étendait du Chiapas au Panama, elle était le siège des pouvoirs politiques. Elle abritait la capitainerie générale et l'Audience Royale et Religieuse très importante à l'époque car elle jouait un rôle dans la vie politique, économique, sociale et culturelle.

En 1773 Santiago de los Caballeros disposait de 38 monastères et couvents, de quinze chapelles et la population était alors de 60.000 habitants. Fondée en 1676, l'université créée par l'évêque Francisco Maroquin était la troisième du continent après celles de Mexico et de Lima.
A de nombreuses reprises la ville fut victime de séismes. C'est par la violence que la nature viendra à bout de la cité espagnole d'Antigua en l'ensevelissant sous les ruines d'un tremblement de terre. Après le séisme de 1773, le gouvernement espagnol décida de déplacer la capitale dans un autre lieu. Elle a ainsi conservé son aspect de l'époque. En 1976, des secousses ont encore détruit plusieurs églises.

Berceau de l'architecture coloniale et de l'art baroque, elle a conservé de son passé prestigieux un plan tracé au cordeau autour de la place principale (el parque central) dessiné par l'architecte italien Antonelli, des magnifiques demeures encadrant des patios fleuris de bougainvillées ou de glycines ainsi que des églises baroques. Toutes ses rues et avenues sont pavées et bordées de maisons basses aux lourdes portes ornées de fer forgé et peintes de couleurs pastel.

La ville, qui est inscrite depuis 1979 sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO, est aujourd'hui à la fois un centre touristique et un lieu d'apprentissage de l'espagnol pour de nombreux étrangers en particulier d'Amérique du Nord.

La Semaine sainte (1ère semaine d'avril) est célébrée avec processions et tapis de fleurs.

» Voir la galerie GUATEMALA - Antigua - La ville au quotidien.....


Galerie photos NICARAGUA - Granada - (24 photos)

NICARAGUA - Granada Pays : Nicaragua
Ville : Granada
Altitude : 60 m
Habitants : Los jaioubliélenom ;-)
Population : 110.000 hab
Monnaie : le cordoba nicaragoyen (1 € = 30 NIO)

Dominée par le volcan Mombacho, Granada est localisée sur la côte ouest du Lac Nicaragua, à environ 18 km au nord de l'Océan Pacifique. Elle est la troisième plus grande ville du pays et est connue pour son architecture coloniale bien conservée. Elle est ainsi surnommée "la Grande Sultane" à cause de ses bâtiments de style andalou mauresque.

Granada a été fondée en 1524 par Francisco Hernández de Córdoba et a longtemps été la ville principale de la région. Elle a été pillée plusieurs fois par des pirates provenant de la France et d'Angleterre au cours du XVIIe siècle.

Après l'indépendance du Nicaragua, Granada devint, en alternance avec León, la capitale du pays. Granada était préférée par les régimes conservateurs, alors que les libéraux préféraient León. Pour mettre un terme a ces querelles, Managua, qui se trouve géographiquement entre ces deux villes, a été choisie comme capitale en 1858.

Granada a longtemps été un centre commercial, notamment du bois, du cacao et de l'artisanat de l'or et de l'argent. Elle aspire aujourd'hui à être le futur du tourisme au Nicaragua grâce à l'attention grandissante des touristes provenant notamment des États-Unis et d'Europe.

» Voir la galerie NICARAGUA - Granada


Galerie photos COSTA RICA - San José - (16 photos)

COSTA RICA - San José Pays : Costa Rica
Ville : San José
Altitude : 1.000 m
Superficie : 44 km2
Habitants : Los Josefinos(as)
Monnaie : le colon costaricain (1 € = 646 CRC)

San José est la capitale et la plus grande ville du Costa Rica. Elle est également la capitale de la province de San José.
Fondée en 1738, la ville devient capitale du Costa Rica en 1823 à la place de Cartago.

La population de la municipalité de San José (canton de San José) était estimée à 352 366 habitants au 30 juin 2008. Selon les nations unies, l'agglomération metropolitaine de San José concentrait 1,975,000 habitants en 2009, soit environ 29% de la population totale du Costa Rica.

San José est situé au cœur de la Vallée centrale à environ 1.000m d'altitude, d'où une température printanière en toute saison (entre 18°C et 25°C ). Entourée de montagnes et de volcans, la ville en majeure partie récente est organisée suivant le schéma des villes nord-américaines où les rues et les avenues sont numérotées et se croisent à angle droit.

La capitale du Costa Rica laisse de prime abord, une impression chaotique, avec ses édifices hétéroclites, sa circulation automobile anarchique et dense ; elle n’en est pas pour autant dénuée d’intérêt.

La ville est organisée en quartiers « Barrios » :

- La Sabana (nord et sud), un grand parc public y a été créé à la place de l’ancien terrain d’aviation : le bâtiment de l’ancien aéroport a été transformé en musée, celui des Arts Costariciens, musée souvent négligé à tort.
- Le Paseo Colon, du nom de l’artère principale de la cité, celle qui mène au centre ville en venant de l’aéroport, elle est bordée d’immeubles à l’architecture quelconque pour l’essentiel moderne, on y remarquera toutefois quelques maisons anciennes.
- La Coca Cola, quartier populaire d’où partent de nombreux bus de ligne de la gare du même nom. La Merced et La Soledad sont des quartiers plutôt résidentiels (il y subsiste quelques maisons en bois du 18e siècle) et simples, même si l’on y trouve aussi de petits commerces, à noter que la municipalité piétonnise certaine rues, ce qui est bien agréable…
- Les quartiers Amon et Otoya, c’est dans ces deux quartiers que l’on trouve le plus d’anciennes maisons de style victorien (en bois), et aussi d’anciennes demeures de maître au charme désuet et souvent décaties…
- La California, à l’est de la ville, voyait partir de la Gare de l’Atlantique, les trains au parcours épique et légendaire…pour Puerto Limon.


*** Le musée de l'or.
Situé dans les sous-sols de la Banque Centrale, sur la Place de la Culture, au cœur de la ville, ce musée est considéré comme l’un des 3 plus importants d’Amérique Latine (après ceux de Bogota et de Lima) consacré aux objets précolombiens en or…
A noter : le musée de l'or présente aussi une importante collection numismatique (monnaies et médailles).

» Voir la galerie COSTA RICA - San José


Galerie photos COSTA RICA - Turrialba - (9 photos)

COSTA RICA - Turrialba Le Turrialba est un stratovolcan actif du Costa Rica, situé dans le département du même nom. Son sommet est tronqué par une caldeira, qui contient trois cratères, dont un actif (fort dégazage, ouverture de nouvelles fissures), placé sous haute surveillance.

Les volcans Turrialba et Irazú sont parfois qualifiés de jumeaux car ils prennent appui sur le même socle.

Après plus d'un siècle de calme relatif, sa dernière éruption datant du XIXe siècle, le volcan est à nouveau entré en éruption en janvier 20101.

L'origine du nom Turrialba est incertaine : certains y voient une déformation de l'espagnol Torrealba ou de son équivalent latin Turris alba (la tour blanche), mais cette explication ne fait pas l'unanimité.

» Voir la galerie COSTA RICA - Turrialba