Avec toi, sans toit

2280 jours de voyage au total... - 26.635 km parcourus - Rentrée en France depuis le 7 juillet 2012...
Rendez-vous le 15 décembre 2012
au Zazou Bar,
33, place de l'Albinque, 81100, Castres
!!! ;-)

Galeries photos

Partager

Une image valant mieux qu'un long discours, vous trouverez ici une sélection des clichés réalisés au cours de mon périple...

Galerie photos Les p'tis WE à droite, à gauche : el Paredon - (3 photos)

Les p'tis WE à droite, à gauche : el Paredon El Paredon est un petit village sur la côte pacifique. Il est principalement fréquenté par les surfeurs car contrairement à Monterrico, à marais basse il est possible de surfer.

El Paredon Surf Camp est un petit hotel / guest en bambou, au bout du village, sur la plage....un petit havre de paix où l'on vient pour surfer, se reposer, lire, nager, hamaquer, moustiquer ;-)

» Voir la galerie Les p'tis WE à droite, à gauche : el Paredon


Galerie photos Les p'tis WE à droite, à gauche : le lac Atitlan - (16 photos)

Les p'tis WE à droite, à gauche : le lac Atitlan Le lac Atitlán est un lac endoréique du sud-ouest du Guatemala, situé à 60 km à l'ouest de la capitale Guatemala. L'origine du lac est volcanique, il rempli une large caldeira formée lors d'une éruption il y a 84 000 ans.

Il est le lac le plus profond d'Amérique centrale avec une profondeur maximum de 340 mètres environs et est bordé au sud par trois volcans (volcan San Pedro, Tolimán et l'Atitlán qui culmine à 3 537 m). Santiago Atitlán est la plus grande commune en bordure du lac.

L'explorateur Allemand Alexander von Humboldt l'a qualifié du "plus beau lac du monde".

L'activité volcanique de la région a débuté il y a 11 millions d'années. Depuis lors, quatre épisodes volcaniques se sont succédé. Le plus récent, ayant débuté il y a 1,8 millions d'années est responsable de la formation de l'actuelle caldeira.
Culture

Les villages en bordure du lac sont encore imprégnés de la culture traditionnelle Maya. Des costumes traditionnels y sont d'ailleurs portés par les populations telles que les Tzutujils et les Cakchiquels

Bien qu'il soit très pollué en conséquence directe de l'activité humaine des villages riverains, il demeure possible de s'y baigner au nord et à certains endroits au sud. De nombreuses embarcations touristiques font le tour du lac, avec des escales dans les villages qui l'entourent.

» Voir la galerie Les p'tis WE à droite, à gauche : le lac Atitlan


Galerie photos Les p'tis WE à droite, à gauche : Monterrico - (13 photos)

Les p'tis WE à droite, à gauche : Monterrico Monterrico est un petit village sur la côte pacifique, au sud-ouest du Guatemala. Très tranquille en semaine, Monterrico s'anime le WE. Il est aussi prisé par les touristes que par les guatémaltèques car il est à 2 ou 3h de bus seulement.On y va pour ses plages de sable noir, prendre le soleil, se reposer dans les hamacs, manger du poisson frais, faire des ballades en barque dans les mangroves....et accessoirement faire la fête le samedi soir ;-).

» Voir la galerie Les p'tis WE à droite, à gauche : Monterrico


Galerie photos Ciudad Vieja - (25 photos)

Ciudad Vieja Ciudad Vieja (littéralement la Vielle ville) s'appelait avant "Santiago de los Caballeros". Elle fut la première des trois capitales que connaîtra le Guatemala, détruite par des inondations et un tremblement de terre en 1542.

Les survivants fondèrent, en 1543, une nouvelle ville qu'ils nomment Guatemala et qui porte aujourd'hui le nom d'Antigua. Elle devint l'une des capitales les plus riches du continent au XVIIe siècle. Elle fut à plusieurs reprises frappée par des éruptions volcaniques, inondations et tremblements de terre. Deux de ceux-ci détruisirent la ville en 1773. Certaines ruines datant d'avant la destruction sont conservées et sont aujourd'hui considérées comme des monuments nationaux.

En 1776, Matías de Gálvez y Gallardo, le président de l'Audiencia ordonna d’abandonner Antigua, la jugeant trop dangereuse, et fit construire la troisième et actuelle capitale du Guatemala : Ciudad de Guatemala.

Ciudad Vieja n'est pas une ville touristique comme Antigua.... et certaines zones sont très pauvres.
Les enfants accueillis à l'école de l'ONG vivent sur les hauteurs de Ciudad Vieja (les quartiers les plus pauvres).

Ciudad Vieja se situe à 1.500 m d'altitude et à environ 15 mn de bus d'Antigua.

Les 2 principales activités professionnelles de Ciudad Vieja sont : la modification de school bus en chicken bus et les entreprises familiales de menuiserie qui construisent majoritairement des cercueils.
Au Guatemala, il n'y a pas de service public pour l'organisation des transports en commun. Chacun peut décider d'ouvrir sa propre ligne en rachetant un vieux bus jaune américain, les fameux « schoolbus ». Pas de stations prévues sur le parcours. Les chicken bus, ainsi baptisés par les Guatémaltèques, s'arrêtent en fonction de la demande. Avant leur mise en service, les bus sont repeints et parés de motifs bariolés pour attirer l'œil du client.
Un grand nombre de ces entreprises de transformation se situent à Ciudad Vieja. La carcasse du bus est conservée ; le bus est raccourci ; les sièges sont modifiés (rois de l'optimisation de l'espace) ; le bus est repeint etc....

» Voir la galerie Ciudad Vieja


Galerie photos Mes p'tites crevettes de la clinique - (12 photos)