Avec toi, sans toit

3007 jours de voyage au total... - 26.635 km parcourus - Rentrée en France depuis le 7 juillet 2012...
Rendez-vous le 15 décembre 2012
au Zazou Bar,
33, place de l'Albinque, 81100, Castres
!!! ;-)

Carnet de route

Partager

Etape par étape, vous pouvez suivre ici mon parcours ainsi que le récit de mes aventures...

le 1 Novembre 2011 à 15h18

 

 

 Sùa

 Petit village de pêcheurs, à 4 km d'Atacames, région d'Esméralda (nord ouest Équateur).

 

 

 

 

 

Voilà une dizaine de jours déjà que je suis à Sùa. C'est un petit village tranquille....qui vit au rythme équatorien, au rythme de la pêche et du soleil.

 

 

..... vous voyez toutes ces petites choses qui m'ont bien fait rire, qui vous ont bien fait rire, je ne les avais qu'approchées ou juste vues ou testées. Ben là, ayé, j'y suis ! J'ai quitté le statut de touriste de passage pour me plonger dans la vie équatorienne pendant 2 mois.

 

 

La mission à l'Orphelinat d'Atacames

La personne qui s'occupe de m'intégrer à l'équipe (Jenny) est rentrée cette semaine des Etats-Unis. Je commence enfin ma mission lundi 7.

Il semblerait que j'ai la possibilité d'intervenir sur 2 structures différentes : Aldeas Infantiles SOS ecuador (orphelinat) et Via Via une structure extérieure où se rendent les enfants de l''Aldéa.

J'aurai plus de détails la semaine prochaine.

 

En attendant la mission....

Anna (qui m'a accueillie) fait partie d'une association d'artisans au village. Elle déploie beaucoup d'énergie pour faire avancer les projets de l'association et coacher tout ce petit monde qui manque de motivation et a malheureusement tendance à se laisser porter. 

Le gouvernement propose actuellement un stage d'environ 2 mois (à raison de 3h par jour), gratuit, ouvert à tout le monde pour former à l'artisanat (qui est une activité importante pour les gens du village). Le stage comporte 2 axes de formation : une partie théorique pour aider à la gestion de son business (micro-entreprise) et un axe pratique avec différentes activités au choix (confection de bracelets ou autres bijoux, objets de déco, sacs, etc... ) avec, à la sortie, un diplôme. La grande difficulté rencontrée durant cette semaine aura été d'arriver à réunir 20 personnes pour que le stage se fasse ! Et oui..... je m'attendais à bien d'autres difficultés que celle là compte tenu du nombre de personnes sans emploi, sans formation...... Anna a donc passé une semaine à tenter de motiver et réunir les troupes et pour faire patienter tout ce petit monde et rester "groupir", elle a organisé les premiers ateliers à la Cabane de la plage. Ainsi nous avons passé cette première semaine à faire des bracelets brésiliens et à confectionner des sacs (tout à la main s'il vous plait !) en mettant nos connaissances, expériences, petit matos de base et imagination en commun. Ca donnait des aprem café et petit gâteaux, à papoter entre filles en faisant de la couture et en écoutant de la musique cubaine ! très sympa !!!

Lundi, le stage officiel commence.

 

 

J'ai aussi accompagné Anna dans une école où elle fait de l'initiation à l'anglais à des élèves de dernière année de maternelle. A deux ça devrait être plus facile (ou en tout cas moins difficile) compte-tenu du manque de discipline dans la classe !! Ils n'ont que 5 ans et c'est l'anarchie totale dans la classe..... Arrrrffffff ! J'ai eu l'impression d'assister à une rébellion en prison  lol !

Toutes ces activités m'ont permis de rencontrer des gens très sympas  smiley.

 

 

En attendant, petit briefing sur le village que je découvre, ses habitants, ses coutumes....

 

Le climat et le rythme équatorien ;-)

Disons qu'il fait bon....juste ce qu'il faut, mais tout le temps (une moyenne de 25°). Depuis que je suis arrivée il n'a pas vraiment fait "soleil", il fait doux mais toujours couvert, c'est pas plus mal, ça permet profiter un peu de la journée sans crouler sous la chaleur.

Pas de changement violent de température sur l'année ; saison sèche (de mai à décembre) et saison des pluies (de janvier à avril).

1er changement assez radical : apprendre à vivre au rythme du soleil (6h - 18h) : couchée tôt, levée tôt.

Le rythme équatorien : on va dire "trèèèèès tranquille"  ;-). Ici, on court pas, même pas les chiens ! La seule chose qui garde une vitesse "normale" c'est les bus et les oiseaux, mais c'est parce qu'ils sont obligés je pense. Je m'y fais... tout doucement, je me laisse porter par le rythme "no stress" et c'est pas désagréable.

 

D'un point de vue géographique, climatique et humain, l’Équateur peut se diviser en quatre régions naturelles : la Costa (la côte), la Sierra est la partie du pays située en altitude, dans la cordillère des Andes, l’Oriente (Amazonie) et les Îles Galápagos (archipel considéré comme patrimoine de l'humanité pour la diversité de ses espèces).

Ici, sur la côte, la population est majoritairement noire et métis.

 

******************

Sur un plan plus anecdotique mais appartenant également au mode de vie équatorien, « l'heure équatorienne » symbolise la tendance des équatoriens à arriver en retard aux rendez-vous (jusqu'à plusieurs heures), à tel point que le gouvernement a lancé en octobre 2003 une campagne de lutte contre cette coutume ;-)  ! 

 

******************

Cette semaine (toussaint) c'est le "Feriado" ! Chez nous c'est juste un jours férié et un tour au cimetière ; ici c'est 5 jours de fête, de musique, de beuveries et de banquets ! Financièrement parlant c'est bien pour les villages car il il y a beaucoup de touristes (les gens de tout le pays qui viennent passer 5 jours sur la côte), les hôtels se remplissent et tout le monde s'installe sur le trottoir pour vendre sa tambouille, des fruits, des jus de fruits, etc....

 

Les Zanimals

 

 

On garde le chien et le chat, animaux intemporels et internationaux par contre on oubli les moineaux, les pigeons et les écureuils. Ici on prend le p'ti déj sous une volée  des pélicans, de cormorans et des vautours qui attendent les bateaux de retour de pêche. ET..... des geckos, des iguanes (cherchez pas les enfants, ça vole pas ça !). 

 

C'est juste merveilleux  !

 

 

Après, tout aussi hallucinant mais qui ne déclenche aucun émerveillement chez moi c'est les araignées et les coucarachas !!!!  Alors les araignées (pas toutes je vous rassure) font environ la taille de la paume de ma main. T'en trouve une dans ta douche le matin... tu te laves pas pdt 2 jours ! (riez pas ! c'est du vécu !). Et les coucarachas.... arrrrfffffffffffff ! ma grande phobie ! C'est des genres de gros cafards orange de 10 cm ! Quand t'en trouve un dans ta chambre tu dors pas pendant 2 jours ! (riez pas, ça aussi c'est du vécu !).

Bref,  j'ai donc passé 2 jours sans me laver et sans dormir !

 

Et plein d'autres Zanimals que je n'ai pas vu mais que j'entends.... je ne sais d'ailleurs pas dire si ce sont des cris d'animaux, d'oiseaux ou autre.... enquête en cour.

 

 

Les Zarbres, les plantes et les fruits 

 

Idem ! on oubli les cerisiers et les platanes..... troqués contre des cocotiers, bananiers, papayers, manguiers, cacaoyers, pamplemoussiers, avocatiers, fruit de la passionners (non je rigole !!!  c'est des passiflores ;-) et bien d'autres dont j'ai oublié le nom mais je redemanderai.

 

 

 

.....Papaye.

 

 

Je ne savais pas qu'l y avait une fleur au bout des grappes de bananes. C'est surprenant !

 

 

Les fruits sont délicieux ici !

 

 

 

 

 

 

 

 

 Le Miam Equatorien

 

Du poisson, du poulet, des encocados (plat en sauce à base de lait de coco ! juste troooop bon) , du ceviche (poisson cru), des soupes de poisson et plein d'autres choses que je n'ai pas encore goûté ;-)

 

Ici, le café c'est pas leur truc ; les cafetières non plus d'ailleurs, donc reste l'eau chaude et le café en poudre :-(. Faut le faire quand même : boire du Nescafé en Equateur ! Pfffffffffffffff....  A part chez Anna, où il y a toujours du vrai bon café :-) et des super jus de fruits maison :-).

 

 

La viande : alors comment dire....... ? heureusement qu'il y a le poisson :-). On trouve bien sur de la viande et produits dérivés en supermarché et en "boucherie" mais je ne suis pas (encore lol) une grande aventurière et les boucheries (photo de droite) me coupent définitivement toute envie de viande !

 

Le fromage. Idem.... 

Le pain. Le pain est souvent doux (comme des brioches) et il est assez difficile de trouver du pain salé qui rappelle un peu nos pains.

 

 

En résumé, le mal du pays se concentre donc surtout dans mon assiette pour l'instant (mais si !  vous aussi vous me manquez wink).

 

Bref, je rêve d'une énorme entrecôte saignante avec une baguette encore chaude (la pétrisane !!) et d'un gros camembert coulant ! Avec un pti bordeaux ça serait parfait ;-)

 

 

Les transports

 

Peu de personnes ont une voiture ici. Par contre, ceux qui en ont une font pas semblant ! Il n'y a pas de petites voitures simples et pas chères. C'est soit rien, soit l'énorme pick-up américain ! Bizarre......

Si j'avais su j'aurais amené mon vieux scénic pour le vendre ici.... m'aurait rapporté bien plus qu'en France !  Didier... on en parle ;-) ?

 

Peu de voitures donc tout le monde prend le bus. Haaaaaaaaaaaaaaa ! Le bus !

ça faisait longtemps hein que je vous avais pas parlé de bus ?! wink  Ben fidèle à l'Amérique du Sud....le bus quoi ! Rien de nouveau, ni dans le modèles, ni dans la conduite lol.

 

Ha si !!!! J'oubliais ! Le camion aménagé (photo) dont j'ai oublié le nom. Camion ouvert sur les côtés dans lequel sont  fixés des bancs en bois.  Et quand il n'y a plus de place, on passe à l'étage ;-).

 

Pas d'arrêts de bus non plus. T'es au bord de la route et quand un bus passe, tu tends la main et tu te jettes dedans car il s'arrête 3 secondes !! Idem pour descendre... tu te lèves et il t'arrête où tu veux (mais toujours aussi vite ! t'apprends donc à sauter la dernière marche en route avant qu'il ne reparte vraiment).

 

Et les moto-taxi. Un peu plus cher que le bus mais toujours aussi rigolo ;-) !

 

 

 

L'école

 

Il y a classe de 7h30 à 12h30 (plus rare, de 13h-18h). Etant donné que certains jeunes travaillent en journée, il y a aussi des collèges qui font cours de 18h à 21h.

Tous les enfants sont en uniforme (même dans le public).




L'école est « enfin »  totalement gratuite. Jusqu'à présent c'était environ 15 dollars par an et par enfant mais ça posait un problème de scolarisation pour les familles pauvres et nombreuses.

 

 

Il y a très peu de matériel dans l'école dans laquelle j'interviens ; je pense que c'est le cas de la plupart des écoles. Les enfants disposent de 2 ou 3 cahiers ou pochettes d'exercices et de quelques crayons de couleurs pour la classe ;  nous sommes bien loin de nos armoires pleines de matériel pédagogique et de nos nombreuses étagères remplies de jeux et jouets, dont nos chers élèves semblent bien trop souvent se désintéresser...

 

De même pour le mobilier de classe......... no comment !!!

 

 

 

 

Le village de Sùa

 

 

Sùa est un petit village de pêcheur..... guère plus de 6 rues qui se croisent, quelques maisons, 2 ou 3 hôtels, quelques petites boutiques, la plage, la mangrove.... et les bateaux de pêcheurs. La première ville, à 5 mn en bus, est Atacames.

 

 J'ai tout d'abord logé chez Anna et Lupin dans leur sublime cabane au bord de la plage...... Wouhaaaaaaaa !

 

Un "léger" problème d'adaptation à la faune nocturne m'a obligé à déménager. Je suis 100m plus loin dans un lieu un petit peu plus bétonné limitant ainsi l'accès à ses vilaines bestioles qui provoquent chez moi des  crises phobiques ;-).

 

 

 

 

 

 

La ville d'Atacames

 

Atacames est une petite ville côtière. On y trouve la seule banque du coin ;-), quelques magasins et petits supermarchés, sa longue plage bordée de palmiers, bars, restaurants et artisans.

 

 

 

 

 ........ la plage

 

 

 le centre........

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La vie au quotidien...

... qq infos en vrac

 

 

L'eau : Il n'y a pas l'eau courante 24h sur 24h. L'eau est envoyée aux habitations 3 matinées par semaine. Tout le monde est équipé de cuves pour la stocker et avoir de l'eau tous les jours. Les cuves sont généralement placées en hauteur pour desservir la maison ou équipées de pompes. C'est aussi les jours d'arrosage et des lessives L'eau n'est pas potable, tout le monde boit de l'eau en bouteille (même les locaux).

Côté température..... y'a pas l'choix, c'est froid. Alors certes, il y a "froid" et "froid" ;-) me direz-vous. Compte-tenu de la t° en équateur l'eau n'est pas gelée bien entendu, juste heu.... froide ! Mais suffisamment froide pour ne pas traîner sous la douche !  Arggggggggggg.... j'ai un peu de mal à m'y habituer ; ça dépend des jours en fait. Mais je suis quand même nostalgique des longues douches chaudes qui embuent toute la salle de bain.

 

Les poubelles : afin d'éviter que les poubelles soient déchiquetées par les chiens et traînent partout en ville, on garde sa poubelle à la maison et on la sort quand les éboueurs passent. Mais comment savoir quand ils passent, hein ???? Vous inquiétez-pas.... la "petite" musique qu'ils diffusent pour avertir de leur passage s'entend à des km à la ronde ! Les premiers jours j'ai cru que c'était le marchand de glace.... mais je me demandais ce qu'il pouvait bien faire à 8h du mat" ! nan nan nan c'est les poubelles ;-) et tu peux pas les rater.

Il y a aussi le camion qui livre l'eau, celui qui livre le gaz.....

C'est très pratique voir indispensable étant donné que peu de monde possède une voiture. Mais ça implique de rester à la maison pour attendre le défilé de livraison.... l'eau courante, la livraison d'eau en bouteille, le gaz, les poubelles..... sans horaires de passage fixe bien sûr.

 

Les p'ti magasins : ici tout le monde vend de tout et c'est bien pratique. C'est surprenant au début de trouver par exemple des chaussures, du miel, des cigarettes, des légumes, des balais, du pain, etc... dans le même magasin. Idem pour les petits marchands ambulants à tous les coins de rues : jus de fruits, lait, fruits, bonbons, cigarettes à l'unité...

 

Le courrier : il n'y a pas de facteur à Sùa. Il n'y a pas de boites aux lettres, ni de numéros aux maisons de toute façon. Il faut se rendre à Atacames pour récupérer son courrier chez une p'tite dame qui fait office de bureau de poste. La Poste la plus proche est à Esméraldas, à 40 mn en bus.

 

Les prix  : on peut déjeuner pour 2,50 dollars, se faire faire une manucure à 3 dollars, s'offrir une une caîpirinha à 2 dollars, mais le petit pot de nutella coûte 5 dollars !

Haaaaaaaaaa..... l'import ;-) !     J'men fou, j'mange pas de Nutella wink

 

 

 

 


le 24 Octobre 2011 à 1h12

          Samedi  22  octobre  (enfin, je crois ?!)

         

   Guayaquil  - EQUATEUR

 

 

27h de bus (no comment !) j'ai dit que je ne parlais plus du bus !!!!  Plus que 10h  demain et j'y suis smiley

 

 La frontière : passage de frontière beaucoup plus long que les précédents ; je crois que c'est seulement du au fait qu'en Equateur ils tapent vachement moins vite à l'ordi et avec un seul doigt ! Parce qu'ils n'ont rien fait de plus qu'aux précédentes frontières.

 

 

La différence c'est qu'ici tu attends sous 35° et là, ça prend tout son sens !

 

Sans compter les 3 ou 4 contrôles du bus par la douane et la police. Même quand t'as rien à te reprocher t'es jamais tranquille de voir débouler tout ce petit monde dans le bus !!! M'enfin... ils ouvrent 3 ou 4 sacs au hasard, regarde 3 ou 4 passeports au hasard et repartent.

 

 

GUAYAQUIL........

 

Encore un changement de monnaie, de coutumes, d'accent, de climat.

Le climat : J'ai enfin laissé tomber le blouson, le gilet, pour enfiler un débardeur et les claquettes (et encore, aujourd'hui c'est couvert). Et quand t'as passé un mois dans les CateR, les claqquettes tu les aimes !!!

 

La monnaie : Le Dollar américain  $. Je ne sais pas si c'est l'effet psychologique du $ ou si c'est la valeur réelle de la vie ici (à force de changer de monnaie je suis un peu larguée) mais va falloir serrer la ceinture. On n'est plus en Bolivie là..... où on peut manger pour moins d' 1€.

 

La langue : il semblerait que ça soit toujours la même.................  laugh mais là, j'ai du mal ! Moi qui était contente d'avoir fait des progrés en un mois, ben j'ai l'impression de repartir à zéro. Espérons que ça ne soit qu'une histoire d'adaptation à l'accent d'ici ?!

 

   Les Guayaquileños/as : je ne saurais dire s'il y a eu un évènement sportif particulier ce WE ou si c'est juste un effet de mode mais 2 hommes sur 5 portent un t-shirt jaune style T-shirt de foot. Faut pas perdre son mari dans la foule...... pas facile de le retrouver !  (ça fait déjà un PB de moins pour moi lol).

Quand aux femmes, elles affectionnent les jean (et tout autre vêtement d'ailleurs) d'environ 3 tailles en dessous. C'est peut-être du au fait que dans les vitrines les mannequins ont une taille équivalente à un 12 ou 14 ans avec un buste de 95 D ;-) !

On est bien loin du folklore Bolivien et Péruvien.......

 

L'auberge : très sympa, mais bcp d'esbrouffe ;-). Une belle piscine certes (malgré le prix tout doux) mais un léger malentendu sur la notion d'hygiène, de façon générale dans l'auberge. Un petit courant d'air dans la chambre et on peut voir passer des rouleaux de poussière comme dans les westerns:-/.

 

 

La douche : ok, je ne parle plus des bus mais je crois que le sujet de conversation qui va prendre le relais en Equateur, c'est la douche. Comment dire, heuuuuu.... ? Ben, froide. Ce qui est bien au moins ici c'est qu'on te ment pas. Il n'y a pas de malentendu sur une éventuelle différence de notion entre chaud, tiède, froid... non, non, non.... ici, il n'y a qu'un robinet et c'est le bleu ! Arggggg... la première, c'est dur. Heureusement la température extérieure est suffisament élevée pour que ça ne soit pas une torture, mais bon, j'avoue que je suis pas fan de bon matin !  Le bon côté : tu apprends très vite à gérer la quantité de shampoing si tu veux pas être bleue avant d'avoir enlevé toute la mousse wink.

 

La sécurité : disons que jusqu'ici c'était de la gnognotte. La matraque, le pistolet et le gilet pare-balles c'est pour la Bolivie, l'Argentine, le Pérou.... Ici, c'est plus le famas ! ça peut surprendre au coin d'une rue !

Idem pour les maisons, c'est plus des grilles de protection c'est des vraies prisons ! Haaaa oui, elles sont belles les maisons du quartier, par contre t'en as pas une sans une grille de 2m de haut, des grilles devant les portes, les fenêtres, autour de la clim, de la boite aux lettres..... c'est angoissant toutes ces grilles !

 

Les bébêtes : je devrais peut-être pas appeler ça des bébêtes d'ailleurs ! non pas que ce soit trop infantilisant mais elles ne sont ni petites ni mignones comme pourrait le laisser ntendre ce petit mot idiot.... c'est plus de la famille des dinosaures ici ! Peut-être que les grilles des maisons c'est plus pour lutter contre l'invasion de cafards oranges ou de moustiques que pour les voleurs ?!

 

 

 

 

 

 

    Le centre de Guayaquil : pas très représentatif car on est dimanche. Je zappe la visite culturelle aujourd'hui (de toute façon les 2 musées que j'ai vu étaient fermés) pour aller flaner le long du Rio Guayas et dans les rues du centre. Une longue promenade aménagée borde le Guayas (le Malecon 2000) ; une infrastructure très moderne avec tout ce qu'on peut imaginer pour occuper les promeneurs du dimanche.... restos, centre commercial, aires de jeux pour enfants, musique.... et amarré, "Le Guayas", voilier de la marine équatorienne. A quelques mètres du Malecon 2000, la seule partie animée en ce dimanche semble être le mercado qui n'est en fait qu'une suite de cahute (et pas un marché du tout) mais savamment organisé : 20 barraques de montres et réveils (pratiquement tous les mêmes sur 50m, sinon c'est pas rigolo !), puis 20 barraques de culottes.... idem de jean's taille 12 ans..... de T-shirt de foot jaunes.... etc......

 

 

 

Je ne suis là que trop peu de temps pour faire le tour de la ville mais Le Cerro Santa Anna ou encore el parque historico aurait valu le détour...... une autre fois peut-être.......

 

 

 

 

 

Vive la Pub qui rend idiot : dans la série j'ai vu qq trucs hallucinants... je tire mon chapeau au superbe panneau de PUB à Guayaquil  !!!

Le long du Rio Guyas, sur la promenade, de préférence près des restos (visible pendant que t'es en train de te baffrer)  "Le" Panneau de Pub           ""Comprar te ayuda a quemar calorias. Visitamos !""

qui t'encourage à aller faire du shopping car ça brûle des calories !!! Sachant bien entendu que le centre commercial est sous le resto ;-) ! Haaaaa Bravo !!!!!

 

Pfffffffffffffffffffffffffffffffff................

 

 

 

 

Et à côté de ça.....  les fillettes à l'arrêt de bus. La plus petite doit avoir 5 ou 6 ans maxi, la plus agée une douzaine d'année. Et non elles n'attendent pas le Bus. Elles vendent des bouteilles d'eau, des chewing-gum.....

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Aller, je déconnecte pour profiter de mes 10 dernières heures de bus ;-).

Demain je serai à Atacames, point de RdV pour ma 1ère mission. Normalement je logerai à Sùa, une petite plage à 4km d'Atacames....

 

 

 


le 22 Octobre 2011 à 15h25

Pérou -  de Puno  à  Tumbes  -