Avec toi, sans toit

3007 jours de voyage au total... - 26.635 km parcourus - Rentrée en France depuis le 7 juillet 2012...
Rendez-vous le 15 décembre 2012
au Zazou Bar,
33, place de l'Albinque, 81100, Castres
!!! ;-)

Carnet de route

Partager

Etape par étape, vous pouvez suivre ici mon parcours ainsi que le récit de mes aventures...

le 5 Octobre 2011 à 23h31

 Samedi 1er octobre  : 2ème jour à Resistencia

Je ne vais pas m'étaler car je n'aime pas Resistencia, je ne m'y sens pas bien. C'est forcément lié au fait que l'Hôtel (pas d'auberge de jeunesse) soit atroce et n'arrive pas à la cheville des auberges de jeunesse !

Arrivée à 5h30 du mat' au lieu de 8h30. C'est bien la peine que je me débrouille pour ne pas arriver dans une ville que je ne connais pas en pleine nuit ! Je patiente à la gare routière.... c'est "moins pire" (oui je sais les enfants, ça ne se dit pas ! mais je dis "qu'est ce que je veux" d'abord ! et d'ailleurs votre maîtresse vous expliquera pourquoi ça ne se dit pas !) je disais donc, attente en gare toujours mieux que de traverser les bidonvilles de nuit !

Très déçue aussi car je devais passer 1 journée au Parc National du Chaco...  mais comme l'Office du Tourisme n'est apparemment présent que pour distribuer des plans de la ville (en 2 langues s'il vous plait !).... j'ai eu du mal à aller à la pêche aux infos ! je galope à droite, à gauche, gare routière et Cie, finalement pas de possibilités !

Dans la série, on ajoute à tout ça une bonne pluie toute la nuit et 1/2 journée et............pas d'eau à l'hôtel à partir de 22 h (après une journée à 39° c'est Top).

M'enfin ! j'en profite pour mettre le site à jour et programmer les jours suivants sous les regards antipathiques de la tenancière (de la taulière devrais-je dire.........) comme si le fait d'être connectée allait augmenter sa note "wi-fi" !

J'en profite pour faire les musées de la ville :

- Musée de l'homme du Chaco + expo sur la mythologie Guarani

- expo de peintures / sculptures au centre d'arts visuels

- Casa de la Cultura : expo des artistes ayant participé à la bienale de l'art et de la peinture 2011 (vraiment superbe !!!)

Le musée "El Fogon de los arrieros" m'aurait intéressé mais ouvert seulement de 9h à 12H.... raté :-(

 

21H30 : Bus pour Salta !! je ne sais pas dire "Youpiiiiii" en espagnol mais ça doit se voir sur ma bouille que je suis contente de partir ;-)

 

 


le 1 Octobre 2011 à 21h44

   Jeudi  28  septembre : las cataratas del Iguazu

situées au beau milieu de la forêt tropicale, à la frontière entre le Brésil et l'Argentine, les chutes d'Iguazu sont une merveille naturelle inscrite au patrimoine mondial par l'UNESCO en 1984. Il ne s'agit pas à proprement parler d'une chute mais d'un ensemble de 275 cascades formant un front de plus de 2km. La plus haute d'entre elles atteind 90m de haut : La Garganta del Diablo.

On parcourt les sentiers à travers la forêt où on découvre une faune et une flore riche et surprenante : des dizaines de variétés d'arbres et de plantes, des toucans, des coatis, des iguanes et.......... les chutes ! Tout simplement Magique ! Impressionnantes par le débit, leur force ; on se sent vraiment tout petit du haut des gorges du diable ! Dépaysement total, spectacle merveilleux au coeur de la jungle.

 

 

 

Retour à l'auberge et D° la gare routière pour 11h de Bus : me voy a Resistencia

 

 

  Mercredi  27  septembre : 11h30, arrivée à "Puerto de Iguazu"

Durant les 200 derniers km qui mènent à Puerto de Iguazu, on traverse la province de "Misiones" ; nommée ainsi car anciennement les jésuites y établirent des missions et créèrent des villages, conduisant ainsi le peuple "Guarani" à la sédentarisation. Tout le long de la route la végétation est d'un vert sublime et la terre d'un rouge très caractèristique de la région ! Magnifique contraste.......

Puerto Iguazu : Je m'installe al Sweet Hostel où Nath et CHris (cop's Suisse) rencontrées à Buenos Aires, me rejoignent. Aprem trankilou et enfin un "asado" typique d'Argentine (grillades) (avec un mobilier 5 étoiles wink).  Demain.... belle et grosse journée !!


le 1 Octobre 2011 à 0h13

 

  Mardi  27  septembre : 20h, bus en Direction d'Iguaçu

 

Du Vendredi 23  au mardi 27 septembre  - Buenos Aires

Je ne pars pas en All Inclusive, je choisis donc le bus de ville à 2 pesos au taxi qui est à 98 pesos (ça, c'était avant de savoir que le bus de ville mettait + de 2h pour arriver au centre ville !). Ceci dit, on ne s'ennuie pas dans les bus argentins ; avec certains chauffeurs c'est un vrai spectacle durant tout le trajet : ils connaissent la moitié des passagers, ça discute, ça rigole, idem avec les commerçants du quartier avec qui ils discutent aux feux rouges. Ca, c'est le bon côté. L'autre ? c'est des dingues en bus ! en voiture aussi ceci dit. Ils roulent comme des fous, s'arrêtent à peine pour laisser descendre les passagers (limite tu sautes en marche), grille les feux.....

 

 

  Installée pour 5 jours à l'auberge de jeunesse "Portal del Sur". Très bonne adresse. Bon marché, très cosy, propre et surtout un +++ pour l'accueil et l'ambiance (et pour le mobilier... mais ça, c'est private joke pour les cop's wink).

 

 

 

 

  C'est parti pour 5 jours à crapahuter dans les rues et les différents quartiers de Buenos Aires. C'est une ville tout simplement IMMENSE ! et très bruyante. Les avenues font rarement moins de 4 voies. Je me réconcilie avec le bus de ville que la voiture m'a depuis longtemps fait oublier. Prendre le bus, c'est comme aller au cinéma....les rues, les quartiers défilent, passant ainsi en qq minutes des bidonvilles au quartier d'affaire, où immeubles modernes et anciens édifices majestueux se succèdent. Je découvre ainsi à raison de qq bonnes heures de marche par jours, parcs, églises, musées, marchés, artisans, musiciens.... dont :

 

  - el microcentro : la casa rosada, la sublimissime "Catedral Metropolitana de Buenos Aires" (qui à l'extérieur ressemble plus à une fac ou une bibliothèque... mais à l'intérieur est somptueuse et donne l'impression d'être 10 fois plus grande ! ), le musée National de Cabildo - Museo Nacional del Cabildo y la Revolución de Mayo (où je savourais enfin un moment de calme jusqu'à ce que 4 classes arrivent et envahissent bruyamment les lieux pour la visite ;-)), el Paseo de la Resistencia (collectif d'artiste implanté dans un Paseo ; peinture, sculpture, bijoux, musique......

 

 

  - Los Mataderos (pas le plus rassurant à 1ère vue) ; connu pour "la Feria de Mataderos", marché traditionnel et gaucho, que je n'ai pas vu car seulement le dimanche.

 

 

  - San Telmo et son sublime marché.... partie pour aller faire un p'ti tour au marché de San Telmo, croyant trouver un simple marché sur l'avenue principale, je passe finalement 4h à arpenter tout le quartier. Artisans, antiquaires, musiciens, peintres, danseurs de Tango, mîmes, occupent tout le quartier (fermé aux voitures pour l'occasion, tous les dimanches).  Ainsi, dans chaque rue, ruelle, impasse, porche, se mèlent les couleurs, les odeurs, la musique, le monde qui déambule..... tout simplement délicieux !

 

  - La Bocca : quartier populaire pittoresque et coloré, très animé (danseurs de tango aux terrasses de café), où de nombreux peintres et sculpteurs se sont installés, mais noyé sous un flot de touristes.....ça perd son charme. On peut aussi y voir la Bombonera, stade où joue l'équipe à laquelle appartenait Maradona à ses débuts.

 

 

  - La Recoleta : quartier résidentiel de BA, particulièrement réputé pour ses musées, monuments historiques ou encore son cimetière, qui en font un quartier culturel  très visité. J'en garde avant tout le souvenir de ces arbres qui semblent venir d'un autre monde : los gomeros. Leurs gigantesques racines sortent de terre sur plusieurs mètres et forment des sortes de cocons, de nids dans lesquels on a envie de se lover.

 

 

 

 

 

Mais je ne vais ni réécrire le Lonely, ni faire des copier-coller de sites ; vous trouverez sur la page "liens utiles" un site intéressant (en français !) sur les principaux quartiers de Buenos Aires.

 

 

   Qq p'tites anecdotes.......

- il aurait été bon de savoir avant de partir, qu'en Arrrrrintine, le "y" ne se dit pas "y" mais "ch". Ainsi, la plazza Mayo que je cherchais depuis 5mn était bien "la plazza Macho" que m'indiquait ce gentil vieux monsieur. En fait l'Argentin c'est un peu comme notre Ch'ti ;-)

- il aurait été bon de savoir que malgré le fait que la monnaie du pays soit "le peso", les prix sont affichés en dollar. Ainsi, à la sortie de l'aéroport, un peu déboussolée par le voyage et l'arrivée, je décide avant toute chose de me caler pour boire un p'ti café..... jusqu'à ce que je vois 15 $  et change vite d'avis ! OK, je me rends compte pdt mon trajet en bus que tous les prix sont notés en dollars mais qu'il s'agit de pesos... pfffff.....nouille !

- il est bon de vérifier dans son petit dictionnaire avant de demander au serveur "un cendrier".... pour ne pas lui demander un incendie ;-)

- ne vous inquiètez pas... il y en a plein d'autres mais je les donne au compte-goutte...s'agirait de pas se moquer tout le long non plus ;-)

 

 

Mon "J'aime"..... "J'aime pas"......

- basculer d'un quartier à un autre dés qu'on passe un grand croisement

            - les terrasses sur les toits des habitations

            - les musiciens dans la rue (y compris ceux qui affichent un look punk-rock et se mettent à jouer du Tango !)

            - les couleurs des maisons

            - savoir qu'il n'est pas la même heure que chez vous ;-)

            - les petites portes en fer dans les grilles de magasins (permettant aux commerçants de rentrer sans ouvrir au public)

            - ne plus avoir de portable

            - les innombrables épiceries de quartier

            - la déco super kitch (personnalisée bien sur !) des pare-brises de bus de ville

            - les vieux pick-up qui rappellent les films américains ;-)

            - prendre conscience que les codes sociaux sont différents des notres et être obligée de reconsidérer ses propres codes et par là même, ses appréhensions, ses attirances....

            - la chanteuse accompagnée de ses 2 musiciens au "Bar de Julio"

            - les familles qui se baladent à 3 sur une moto ! ou à 2 mais avec un vélo sur l'épaule du passager !

            - les chants religieux à la Cathédrale Metropolitana de BA, qui la rendait encore plus majestueuse

            - essayer de transformer mon pseudo accent espagnol en pseudo accent argentin : malheureusement totalement inefficace lol mais source de fous rire solitaires et incontrolés !

             - m'asseoir à une terrasse et regarder les gens passer

             - les sirènes des ambulances (à 3 tons) qui me rappellent le super klaxon de mon VTT bleu qd j'étais petite

 

    - la circulation et les klaxons en continue

                 - les grilles aux fenêtres de toutes les maisons

                 - ne pas pouvoir boire l'eau du robinet et devoir constamment anticiper surtout qd il fait plus de 35°

                 - voir Hello Kitty dans les vitrines (j'ai pas encore vu Dora ! elle a du flipper en voyant mon sac à dos !)

                 - assister à des scènes qui ne devraient même pas exister, comme des enfants qui font les poubelles pour récupérer de quoi manger ou boire....un fond de verre de coca à emporter, un bout de sandwich....

                 - l'absence de plan de ligne/arrêts dans les bus.... tu sais quand tu montes, tu sais pas qd tu descends

                 - les travaux ! partout partout tout le temps..... les rues, les immeubles, tout est en travaux

                 - ne plus avoir de portable ;-)

                 - être obligée de faire mon cow-boy quand je traverse un quartier peu rassurant

                 - ne pas pouvoir faire "Hiiiiiiiiiiiiiiiii  Haaaaaaaaaaaaaaa Hooooooooooo"  à voix haute dans le bus quand il emprunte une voie pavée sur plusieurs centaines de mètres....

 

 

 

    Vendredi 23  septembre - Buenos AIres

     Bienvenida en Arrrrintina smiley

 

crying Première sensation ? Il fait super froid ! J'ai quitté castres à presque 30° et j'arrive en Arrrrintina il fait à peine 17°.

crying Deuxième sensation (quoi que là... c'est même plus de l'ordre de la sensation !!) : le poids du sac à gérer ! Je doute que mes chevilles et mes genoux ne tiennent bien longtemps avec 25kg sur les épaules. Mise en place des neurones actifs restants pour trouver une solution au plus vite !

 

   Jeudi 22 septembre

Barcelone-Buenos Aires (Argentine) - 14h de vol / 3h pour entrer sur le territoir / récupérer les bagages, passer la douane et hacer el cambio - 10.439 km.

 

  Mercredi 21 septembre

Toulouse-Barcelone en Bus - 256 km.